Smartphones Android et archéologie

Posted By on 15 février 2013

L’archéologie sur smartphone ? Avec les applications Android gratuites, vous pouvez découvrir différemment le patrimoine. Les applications sont très nombreuses et dans le domaine de l’archéologie elles servent principalement à :

-          suivre l’actualité,

-          accompagner la visite d’un site,

-          apprendre.

SUIVRE L’ACTUALITE

Les smartphones sont très pratiques pour suivre l’actualité et l’archéologie est aussi concernée.

Une application en anglais permet de suivre l’actualité internationale. Gratuite et avec assez peu de publicité, elle vous ouvrira les portes du vaste monde des découvertes archéologiques internationales :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appmakr.app151575

Pour avoir des nouvelles françaises, il ne semble pas exister à ce jour aucune application dédiée. Vous pouvez cependant suivre différents flux RSS avec Google Reader puis afficher ce dernier gràce à des widgets adaptés.

Des flux RSS en archéologie :

http://dam.revues.org/backend.html?format=rss092documents

http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10267.xml

http://www.inrap.fr/tools/generateXML.php?modele=rss_news.xml&output=stdout

http://feeds.feedburner.com/LesDcouvertesArchologiques

http://archeo.mjcrodez.com/feed/

 

ACCOMPAGNER UNE VISITE

Les applications peuvent aussi compléter une visite avec des informations comme un audio-guide dans un musée mais sur un territoire plus grand.

La visite peut se faire à partir d’une carte comme l’excellente application Palafitte qui vous fera découvrir la période néolithique et ses villages disparus :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.applica.palafittes

Vous pourrez aussi profiter de la réalité augmentée avec l’impressionnante application sur le château de Cherbourg qui explore ce monument aujourd’hui disparu. La réalité augmentée est sans doute une voie importante de développement pour une valorisation accessible du patrimoine :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.projectwhitecard.android.cherbourgcastle

Avec une approche similaire vous pourrez découvrir un parc de dolmen en Espagne :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.virtualware.gorafe

Elle propose une visite virtuelle en anglais et espagnol de ces vénérables tombes. L’application est soignée et les commentaires intéressants. Même sans aller sur place, vous voyagerez à distance grâce aux reconstitutions en 3D qui mettent bien en évidence l’environnement naturel de ces mégalithes.

Enfin, l’application sur St Martin en Val montre la reconstitution en 3D de ce temple gallo-romain retrouvé à Chartres :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.utcha.stmartinval

Dernier exemple, une belle application sur le patrimoine industriel lyonnais. Très complète et valorisant un patrimoine peu connu, elle permet aussi des parcours ludiques comme une véritable chasse au trésor respectueuse des monuments :

https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.insituConcept.cnvPatrimoineIndustriel

Les QRCode sont une autre façon d’utiliser les smartphones. Des musées ou offices de tourismes investissent cette technique pour éviter les panneaux encombrants et offrir une information actualisable :

http://www.ville-saintraphael.fr/culture/lieux-culturels/detail/199

 

APPRENDRE

Enfin, les applications peuvent aussi être des instruments d’apprentissage comme pour Sapiens qui dévoile en détail les ossements humains retrouvés (en anglais) :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.ergsap.sapiens

Les applications peuvent aussi servir pour des fonctions plus futiles ou dangereuses :

-          jouer : de nombreux jeux existent avec en fond un contexte plus ou moins archéologique (Prehistoric Park, Temple…)

-          ajouter des fonds d’écran : Indiana Jones, Rome…

Et bien-sûr, les applications peuvent aussi servir des intérêts moins glorieux et les détectoristes trouveront aussi des logiciels pour échanger leurs découvertes… Comme internet, le développement des usages illustre indirectement les tendances de la société dans ses progrès et ses risques.

Enfin, le smartphone contient aussi un GPS, des cartes… des outils utiles en archéologie.

Il existe encore assez peu d’applications en français mais on peut facilement imaginer que, avec l’équipement et les technologies qui progressent, les usages devraient se multiplier pour une utilisation patrimoniale du smartphone.

About The Author

Comments

Comments are closed.