Le club interMJC Rodez et Onet Archéologie et Patrimoine souhaite sensibiliser à l’étude et à la protection du patrimoine archéologique aveyronnais à travers des projets de prospection, d’inventaire et des visites de sites. Tous les curieux et les bonnes volontés sont les bienvenus pour participer, apprendre et échanger dans une ambiance conviviale.

A partir de 11 ans
Cotisation annuelle 10 euros + carte MJC

Vous trouverez sur ce site web des articles sur la vie du club au cours des dernières années.

Rendez-vous aux portes ouvertes au choix :
- MJC Rodez : vendredi 8 septembre 2017 à partir de 18h à 20h,
- MJC Onet : samedi 9 septembre 2017 de 9h à 12h,



Première séance et inscription : samedi 23 septembre 2017, 10h, MJC Rodez




Extrait du rapport de prospection cavités 2012

Posted By on 8 mars 2013

Ce document est un extrait du rapport de prospection 2012 sur les grottes du Causse Comtal, prospection menée par le club archéo. Vous trouverez les principales découvertes de 2012 et un exemple d’une fiche grotte, la grotte du Pardon, commune de Balsac sans coordonnées GPS.

Le rapport complet est consultable au SDA, SRA et société de lettres.

Si vous repérez ou découvrez des vestiges archéologiques dans une cavité du Causse Comtal, n’hésitez pas à contacter le club qui pourra vous aider à mieux comprendre et protéger ce patrimoine fragile.

 

TELECHARGER extrait rapport prospection 2012

Smartphones Android et archéologie

Posted By on 15 février 2013

L’archéologie sur smartphone ? Avec les applications Android gratuites, vous pouvez découvrir différemment le patrimoine. Les applications sont très nombreuses et dans le domaine de l’archéologie elles servent principalement à :

-          suivre l’actualité,

-          accompagner la visite d’un site,

-          apprendre.

SUIVRE L’ACTUALITE

Les smartphones sont très pratiques pour suivre l’actualité et l’archéologie est aussi concernée.

Une application en anglais permet de suivre l’actualité internationale. Gratuite et avec assez peu de publicité, elle vous ouvrira les portes du vaste monde des découvertes archéologiques internationales :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.appmakr.app151575

Pour avoir des nouvelles françaises, il ne semble pas exister à ce jour aucune application dédiée. Vous pouvez cependant suivre différents flux RSS avec Google Reader puis afficher ce dernier gràce à des widgets adaptés.

Des flux RSS en archéologie :

http://dam.revues.org/backend.html?format=rss092documents

http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10267.xml

http://www.inrap.fr/tools/generateXML.php?modele=rss_news.xml&output=stdout

http://feeds.feedburner.com/LesDcouvertesArchologiques

http://archeo.mjcrodez.com/feed/

 

ACCOMPAGNER UNE VISITE

Les applications peuvent aussi compléter une visite avec des informations comme un audio-guide dans un musée mais sur un territoire plus grand.

La visite peut se faire à partir d’une carte comme l’excellente application Palafitte qui vous fera découvrir la période néolithique et ses villages disparus :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.applica.palafittes

Vous pourrez aussi profiter de la réalité augmentée avec l’impressionnante application sur le château de Cherbourg qui explore ce monument aujourd’hui disparu. La réalité augmentée est sans doute une voie importante de développement pour une valorisation accessible du patrimoine :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.projectwhitecard.android.cherbourgcastle

Avec une approche similaire vous pourrez découvrir un parc de dolmen en Espagne :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.virtualware.gorafe

Elle propose une visite virtuelle en anglais et espagnol de ces vénérables tombes. L’application est soignée et les commentaires intéressants. Même sans aller sur place, vous voyagerez à distance grâce aux reconstitutions en 3D qui mettent bien en évidence l’environnement naturel de ces mégalithes.

Enfin, l’application sur St Martin en Val montre la reconstitution en 3D de ce temple gallo-romain retrouvé à Chartres :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.utcha.stmartinval

Dernier exemple, une belle application sur le patrimoine industriel lyonnais. Très complète et valorisant un patrimoine peu connu, elle permet aussi des parcours ludiques comme une véritable chasse au trésor respectueuse des monuments :

https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.insituConcept.cnvPatrimoineIndustriel

Les QRCode sont une autre façon d’utiliser les smartphones. Des musées ou offices de tourismes investissent cette technique pour éviter les panneaux encombrants et offrir une information actualisable :

http://www.ville-saintraphael.fr/culture/lieux-culturels/detail/199

 

APPRENDRE

Enfin, les applications peuvent aussi être des instruments d’apprentissage comme pour Sapiens qui dévoile en détail les ossements humains retrouvés (en anglais) :

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.ergsap.sapiens

Les applications peuvent aussi servir pour des fonctions plus futiles ou dangereuses :

-          jouer : de nombreux jeux existent avec en fond un contexte plus ou moins archéologique (Prehistoric Park, Temple…)

-          ajouter des fonds d’écran : Indiana Jones, Rome…

Et bien-sûr, les applications peuvent aussi servir des intérêts moins glorieux et les détectoristes trouveront aussi des logiciels pour échanger leurs découvertes… Comme internet, le développement des usages illustre indirectement les tendances de la société dans ses progrès et ses risques.

Enfin, le smartphone contient aussi un GPS, des cartes… des outils utiles en archéologie.

Il existe encore assez peu d’applications en français mais on peut facilement imaginer que, avec l’équipement et les technologies qui progressent, les usages devraient se multiplier pour une utilisation patrimoniale du smartphone.

Le club jeunes de sortie à la Bouche Rolland

Posted By on 1 février 2013

Le club jeunes a exploré la Bouche Rolland et est ressorti (presque) tout propre ! En effet, la bouche est remplie de glaise :

 

 

Nous avons trouvé des inscriptions sur les parois. Malheureusement, nous n’avons pas pu toutes les déchiffrer et nous ne sommes pas parvenus à notre but :  trouver une inscription de Napoléon Ier.

A certains endroits, les passages étaient très étroits. Nous devions nous faufiler entre deux parois :

Château de Gages

Posted By on 1 février 2013

Après maintes épreuves que le club jeunes et le reste de son équipe ont traversées comme par exemple la traversée d’un terrain de tennis ou même se pencher devant le précipice de la tour du château en ruine, notre club préféré arrive à son Graal : les oubliettes  :

Après plusieurs mesures nous ressortîmes et respirâmes le bon air pur de Gages …

1ère sortie du club jeunes à Flavin

Posted By on 1 février 2013

Le 7 octobre  2012, nous avons fait notre première sortie à Flavin.  Nous avons visité le vieux clocher, et nous y avons admiré les peintures murales datant du Moyen-Age, commentées et expliquées par M. Gamel, qui a généreusement accepté de nous faire visiter son village.  Dans le clocher, nous avons remarqué :

  • Sur le mur Sud : 8 personnages disposés à la même hauteur de la même façon.
  • Sur le mur ouest, une scène de crucifixion sur fond écarlate.
  • Sur le mur Est, on distingue une suite de 8 personnages ( les patriarches de l’Ancien Testament ).
  • Sur le mur Nord, une fresque représentant le Jugement dernier.
  • Sur la voûte sont représentés 4 animaux représentant les 4 évangélistes.

Puis nous avons poursuivi notre visite par l’étude de plusieurs croix dans le vieux bourg, avant d’analyser  le vieux lavoir du village. Nous avons distingué au-dessus de la pompe portant la marque » j’évite les chocs »,  les lettres « V.F ». Nous supposons qu’elles voulaient signifier « Ville de Flavin ».  Par la suite, nous sommes allés au château de Bouyssou, où nous avons admiré une tour médiévale avec mâchicoulis . Nous avons également trouvé plusieurs autres croix sur notre chemin, et M. Gamel nous a précisé qu’il en existe plus de 50 sur toute la commune.  Hélas, certaines sont en piteux état car laissées à l’abandon . Nous avons fini notre visite en analysant un vieil abreuvoir, où subsiste toujours une vieille pompe à eau.

 

 

Nouveau site du Conseil Général : l’archéologie à l’honneur

Posted By on 22 décembre 2012

Le nouveau site du Conseil Général de l’Aveyron fait honneur à l’archéologie :

http://aveyron.fr/thematiques/archeologie

Les différentes missions sont présentées ainsi que les enjeux de la protection et de la valorisation du patrimoine, enjeux notamment partagés par le club.

Un site idéal pour découvrir l’archéologie dans l’Aveyron.

Photothèque du patrimoine et archéologie participative

Posted By on 18 décembre 2012

Le projet « sentinelle du patrimoine » relève du domaine de l’archéologie participative. La finalité est de contribuer à la préservation et la valorisation du patrimoine.

Le site internet cartographie.mjcrodez.com/ est l’outil développé pour répondre à ce besoin.

Dans sa partie publique, il permet de visualiser les éléments de patrimoine photographiés par les bénévoles et situés sur le domaine public. Dans sa partie sécurisée, il offre la possibilité à tous les membres du club, selon leur disponibilité, de compléter la base de données des sites archéologiques.

Ce projet est innovant humainement (approche participative) et techniquement (base de données interfacée avec Geoportail).

Comment participer ?

-  adhérer au club archéologie et patrimoine de la MJC de Rodez,

- prendre des photos numériques du patrimoine (dolmens, fontaines, croix, bâti…),

- commenter ces photos (lieu, dimensions, observations…),

- mettre en ligne ces photos sur le site dédié du club, seul ou avec l’aide des membres du club.

TÉLÉCHARGER LE DOSSIER COMPLET PHOTOTHÈQUE_v1

Sortie voie romaine Décembre 2012

Posted By on 3 décembre 2012

Le 1er décembre 2012, nous nous sommes retrouvés sur le Causse Comtal pour parcourir des voies identifiées par Pol. Après nous être rendus à ORTHOLES, nous avons emprunté des chemins et parfois suivi la voie Jean DHOMBRE jusqu’à LIOUJAS, puis direction CAMPEYROUX en passant par la Devèze Grande.  Notre retour s’est fait par le plateau rocheux qui descend vers RODEZ via les Balquières. Nous avons aperçu des traces de roulage, 2 dolmens au Nord-Est d’Ortholès, de nombreuses croix, des vestiges médiévaux et gallo-romains, des carrières de sable dolomite. Il est possible qu’au vu des nombreuses voies de communication passant autour d’Ortholès, il y a lieu de croire que ces dernières pouvaient desservir la vallée de l’Aveyron et donc Argentelle via Gages.

Les photographes du groupe, Yolaine et Pol se sont donnés à cœur de faire des photos afin d’alimenter la photothèque du club (qui vont être prochainement envoyées).

Tout était au rendez-vous : les adhérents du club, le soleil, les découvertes et les explications de Pol que nous remercions pour cet après-midi « archéologiquement » riche. Vivement la prochaine sortie qui, nous espérons, sera aussi réussie qu’aujourd’hui.

Avis aux amateurs et érudits d’archéologie !!!

 

Ghislaine

Décès de Jean Maury, archéologue aveyronnais, fondateur du club archéo de la MJC de Rodez

Posted By on 30 novembre 2012

Jean Maury, archéologue aveyronnais, nous a quitté et le club archéologie et patrimoine de la MJC de Rodez dont il est le fondateur tenait à honorer sa mémoire.

Professeur à l’université de Toulouse et au lycée Monteil, il a toujours affirmé une volonté de partage de ses immenses connaissances. Il a ainsi ouvert un club d’activité consacré à l’archéologie à la MJC de Rodez  au début des années 70. Il a pu alors former de nombreux archéologues qui lui doivent leurs premières découvertes et une vision scientifique du patrimoine dans un but de sauvegarde et de protection. Investi dans le bénévolat, il fut aussi vice-président de l’Aspaa (association de sauvegarde et de protection du patrimoine archéologique aveyronnais).

Amoureux des vestiges archéologiques et passionné de vérité scientifique, il publia sa thèse sur les étapes du peuplement sur les grands causses en 1967.

Il s’intéressa également au phénomène mégalithique pour lequel il réalisa de nombreuses études et un inventaire pour la zone du Causse Comtal.

Grand voyageur, il réalisa aussi plusieurs missions d’étude notamment en Afrique du nord, démarche alors novatrice, qui lui offrit l’occasion de comparer plus largement l’histoire aveyronnaise dans son contexte international.

Mais son centre d’intérêt principal, sa ligne directrice fut le mésolithique et le néolithique ancien. Ce chercheur rigoureux, indépendant et visionnaire trouva dans ces périodes charnières un terrain d’investigation à la hauteur de son exigence scientifique.

Analysant avec une précision rare les outils microlithiques et les stratigraphies particulièrement complexes du mésolithique, il proposa une vision cohérente et scientifique qui fait toujours référence pour cette période préhistorique.

Les chantiers de fouille de Roquemissou (sondage initial), des Usclades 1 et 2 , du Roc Troué, de la grotte de Reycabrot et de l’abri des Salzets notamment ont été les supports principaux de ses recherches publiées dans des revues internationales (Nature notamment), nationales (bulletin de la société préhistorique française notamment) et régionales (cahiers d’archéologie aveyronnais notamment). Son équipe de fouille se faisait une joie de se retrouver tous les étés sous la direction bienveillante et amicale de  cet archéologue humaniste. Il  compléta les informations recueillies par des prospections de surface dont il fut le pionnier en Aveyron.

Une de ses découvertes la plus connue et la plus étonnante est une stèle trouvée dans l’abri numéro 2 des Usclades : « sans utilité pratique apparente, il s’agit probablement d’une stèle possédant une signification religieuse. Sa forme allongée, ses bords parallèles, sa partie supérieure arrondie suggèrent une idole très schématique que sa position érigée rapproche des stèles religieuses anthropomorphes. Peut être est-ce la représentation d’un être mythique ou d’une divinité, le dieu des Usclades » (Guide d’archéologie n° 3, Dix ans d’archéologie en Aveyron, 1996).

Interprétant tous les signes laissés par nos ancêtres, il se plaisait à déclarer que l’une de ses plus belles trouvailles avait été un petit pois carbonisé qui prouvait un début d’activité agricole. Son humour marquait les échanges et les conversations toujours agréables et enrichissantes que l’on pouvait avoir avec lui pour ceux qui ont eu la chance de le connaître.

 

Le philosophe, le scientifique, l’archéologue bénévole et généreux nous manquera. Le club « archéologie et patrimoine » de la MJC de Rodez souhaite faire vivre sa mémoire et son héritage de partage des connaissances.

ARGENTELLE – Monde ANTIQUE – Séance du 27 Octobre 2012

Posted By on 30 octobre 2012

L’objectif de la séance était d’étudier le mobilier découvert cet été sur un site archéologique à proximité de Mostuejouls (relevé réalisé dans le cadre d’une prospection archéologique soumise à autorisation du S.R.A avec qq membres du club). Le mobilier découvert lors de cette campagne de relevé comportait notamment un certain nombre de tessons de céramique sigillée suffisamment significatif pour être datés.
En utilisant les connaissances acquises lors de notre dernière séance du 15 octobre 2012 (Millau) et à l’aide de supports tels que :

- LATTARA 6 – 1993
- FELIX OSWALD – Index of figures
- Etc …

Le groupe de participants avait pour objectif de déterminer la typologie de la céramique étudiée et de proposer une datation.

Tesson Localisation Typologie Motif Commentaire
N°1 MII-PT1 Coupe ou bol Hémisphérique N.I SIG-SG Dr30 ou SIG-SG Kn78
Milieu Ier a.p. J.-C
N°2 MI-PTII Coupe N.I SIG-SG Dr29 a/b
1er s. a.p. J.-C
N°3 MII-P1 Assiette Décoré à la barbotine SIG-SG VE A2
60/160 a.p J.-C
N°4 Déblais Coupe-Bol N.I SIG-SG VE A3 (A1 ?)
70/130 a.p. J.-C

N°5 M III – M IV Coupe N.I SIG-SG Dr 37a
60/110 a.p. J.-C
N°6 MI-PT3 Coupe Motif 879 OSW
Daté de Claudius-Vespasien 41-79 a.p. J.-C SIG-SG Dr 30 b
40/110 a.p. J.-C
N°7 MI-PT1 Bol à offrandes engobe blanc

En conclusion, Les six tessons étudiés en céramique sigillée sont majoritairement de la deuxième moitié du 1er siècle après notre ère à début 2eme. Ce résultat est conforme aux relevés précédemment réalisés par Jean PUJOL en 1996 lors d’une intervention de sauvetage.

Merci à tous pour votre travail.

Prochaine séance, le 24 novembre.

Salutations,

Yves BLANC
06 72 87 77 76